Modele alaro irm

Le consortium international ALADIN (aire limitée adaptation dynamique développement international) (ALADIN, 1997) a développé au cours des deux dernières décennies un modèle à zone limitée (LAM) pour répondre aux besoins spécifiques de ses partenaires participants. Actuellement, ce consortium se compose de 16 partenaires, couvrant l`Europe et la région méditerranéenne et incluant certains pays d`Afrique du Nord. Le code du modèle ALADIN (Bubnová et coll., 1995) est principalement partagé avec le code du modèle Français global ARPEGE (action de recherche petite Echelle grande echelle) et l`IFS (système intégré d`orefonte) du CEPMWF (Centre européen pour les conditions météorologiques à moyen terme Prévisions). Les conditions aux limites latérales (LBCs) des configurations de modèle d`ALADIN opérationnelles sont imposées par le régime de Davies (Davies, 1976; Termonia et coll., 2012) à intervalles réguliers de 3 h (Termonia et al., 2009) avec les données de la LBC fournies par le projet de comparaison entre les modèles couplés de phase 5 (CMIP5) du modèle d`ARPEGE du CNRM. Au RMI, ALADIN a été développé avec un paquet de paramétrisation de la physique appelé ALARO, qui a été conçu spécifiquement pour être exécuté à des résolutions d`autorisation de convection. Le concept clé derrière ce paquet réside dans le système de précipitation et de nuages appelé microphysique modulaire et transport (3MT), développé par Gerard et Geleyn (2005), Gerard (2007) et Gerard et coll. (2009). Le modèle Alaro version ALARO-0, qui est utilisé pour CORDEX.be, utilise un schéma de diffusion horizontale semi-lagrangienne appelé SLHD (Váña et al., 2008), certains Pseudo-pronostique turbulente énergie cinétique (TKE) schéma (pTKE, c`est à dire un système de type Louis pour la stabilité dépendances, mais avec la mémoire, l`advection et l`auto-diffusion de l`intensité globale de la turbulence) et un schéma statistique de sédimentation pour les précipitations dans un schéma de type pronostique pour la microphysique (Geleyn et al., 2008). Le paquet physique ALARO est couplé à la dynamique du modèle ALADIN via une interface physique – dynamique basée sur une formulation de flux-conservateur des équations proposées par catry et coll. (2007). La configuration du modèle avec ces physiques fonctionne de manière opérationnelle dans un certain nombre de pays des consortiums Aladin et hirlam pour les applications nationales de NWP.

Le comportement à plusieurs échelles de 3MT a été validé dans un contexte de NWP jusqu`à une résolution spatiale de 4 km (voir Gerard et coll., 2009). Dans un contexte climatique, le modèle ALARO-0 a également été validé, et plus spécifiquement pour la température maximale (hamdi et al., 2012) et les précipitations extrêmes (de Troch et coll., 2013; De Troch, 2016).

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.